EN

Les Carnets
de Josée Fiset

Inspirer Cuisiner Partager Biographie
Retourner aux recettes

Partager via:

Plaque de légumes rôtis et pilons de poulet au pesto

Dans cette recette, les pilons peuvent être remplacés par 4 demi-poitrines de poulet ou par 4 pavés de saumon. La cuisson sera en revanche un peu moins longue. Il faut prévoir environ 20 minutes pour cuire les poitrines et 15 pour le saumon. De plus, les légumes cuiront plus rapidement sur la plaque si l’on retire la volaille. Il faudra donc compter environ 45 minutes de cuisson au total.

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 1 heure

Macération : 8 heures

Ingrédients

Instructions

1. Préchauffer le four à 400 °F (200 °C).

2. Déposer l’ail et les légumes sur une plaque tapissée de papier parchemin, à l’exception des choux de Bruxelles. Arroser d’huile et bien mélanger. Saler et poivrer. Réserver.

3. Déposer les pilons de poulet dans un bol et les arroser avec le jus de 1/2 citron. Saler et poivrer. Ajouter 1/2 tasse (125 ml) de pesto et bien mélanger. Laisser mariner au réfrigérateur. Les pilons sont meilleurs lorsqu’ils macèrent au moins 8 heures.

4. Répartir les pilons de poulet avec la marinade et le demi-citron restant sur les légumes. Ajouter les branches de thym et cuire au four 40 minutes. Remuer les légumes et ajouter les choux de Bruxelles préalablement huilés et salés. Poursuivre la cuisson de 15 à 20 minutes. Badigeonner les pilons avec le reste du pesto et parsemer de thym ou d’autres herbes au goût.

5. Servir sur la table à même la plaque et arroser avec le demi-citron rôti.

Inspirer

La matière — Tchiaaaaa, dites « Tchiaaaaa ! » Salvia hispanica La mise en scène Le TV Dinner ou la petite histoire d’un mariage à quatre : bouffe, ciné, amis et familles La question Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi…

Cuisiner

La paresse velouté aux courgettes et haricots blancs La gourmandise brownies véganes sans farine de blé

Partager

La rencontre Jamais sans ma bûche ! Le partage — 23 décembre, trois heures moins quart La découverte — Le pain de mes ivresses